Sept Marocains parmi les 100 leaders et entrepreneurs les plus influents d’Afrique francophone sur les réseaux sociaux.

Le classement des leaders d’affaires africains les plus influents sur les réseaux sociaux, établi par la startup Favikon en partenariat avec l’agence 35° Nord, met en lumière l’importance du contenu utile, éditorialisé et à forte valeur ajoutée pour les communautés africaines, notamment la jeunesse. Selon l’agence 35° Nord : « Ces leaders contribuent de façon significative à l’essor du continent et à l’appropriation d’un narratif Made in Africa ». De plus, « ils incarnent souvent un succès professionnel, une réussite dans le monde de l’entreprise ou une présence forte dans le débat d’idées ».

Le « score d’influence », allant jusqu’à 100, est calculé à partir d’indicateurs tels que la taille de l’audience, la croissance du compte et les niveaux d’engagement sur les différents réseaux sociaux : Instagram, TikTok, YouTube, X et LinkedIn. Favikon propose également un « score d’autorité » global, qui prend en compte des critères qualitatifs tels que la présence active sur plusieurs plateformes. Ce score est divisé en dix niveaux d’influence pour une évaluation complète de la notoriété des leaders d’affaires africains.

Parmi les leaders de ce classement, Nezha Alaoui, Innovatrice sociale et Défenseure mondiale de l’autonomisation des femmes, se positionne fièrement à la deuxième place. En tant qu’influenceuse d’impact, elle plaide en faveur de l’émancipation des femmes et a rédigé un ouvrage sur le rôle croissant des femmes dans le monde arabe. Elle est également une conférencière et modératrice renommée lors d’événements internationaux.

Six autres Marocains figurent dans ce classement, dont Mehdi Alaoui (61e), business angel, entrepreneur technologique et bâtisseur d’écosystème de startups africaines, Ismael Belkhayat (66e), fondateur du premier incubateur Web au Maroc, Mehdi Mourabit (76e), entrepreneur numérique spécialisé dans la génération de leads, Amine Zarouk (85e), entrepreneur technologique et fondateur de Green OpenLab spécialisée dans l’innovation numérique dans l’industrie et l’agriculture durables, Khadija Aammou (89e), fondatrice et PDG de Nidinnovation, spécialisée dans la conduite du changement transformationnel et de l’innovation, et Ismail Bellali (93e), ex-directeur général du CMI et fondateur d’Unipay.ma.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Press ESC to close